Les allocations familiales au sens strict sont réservées aux familles ayant au moins deux enfants à charge. En revanche, le montant de nombreuses aides sociales peut être majoré selon la composition du foyer et donc si il y a un enfant a charge dans la famille. De manière générale, il existe cependant l'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE) qui permet de bénéficier d'allocations pendant 3 ans après l’arrivée d'un enfant, ou encore l’allocation de soutien familial.

L'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant

Les conditions pour être bénéficiaire de ces allocations familiales pour un enfant sont simples : avoir un enfant à sa charge de moins de 3 ans, ou pour un enfant adopté quelque soit son age (jusqu’à vingt ans néanmoins) ; et  le foyer doit ne pas dépasser un certain seuil de ressources.

En 2014, le plafond de ressource pour un enfant à charge est de 35 480 € par an, soit 2 956,6 € par mois, si il n'y a qu'un revenu dans le foyer, et de 46 888 € par ans (soit 3 907,33 € par mois) dans le cas d'un parent isolé ou d'un ménage avec deux revenus.

Le montant de l'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant est en 2014 de 184,62€ par mois du jour de la naissance jusqu'à la veille du troisième anniversaire de l'enfant (ou du troisième anniversaire de son adoption dans la limite de ses 20 ans).

Cette allocation ne peut être cumulée à la naissance ou à l'adoption d'un nouvel enfant, mais uniquement dans la cas de naissances multiples. La demande pour percevoir ces allocations familiales pour un enfant est à opérer auprès de la Caisse d'allocations familiales avec photocopie de l'extrait d'acte de naissance.

Allocations familiales pour un enfant : l'allocation de soutien familial

L'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant peut être cumulée avec l'allocation de soutien familial. Cette allocation spécifique s'adresse aux parents isolés ayant un ou plusieurs enfants à charge ou aux personnes (comme des membres plus éloignés de la famille) ayant recueilli un enfant. L'enfant concerné doit être élevé par un seul de ses parents ou avoir été abandonné ou non reconnu et être élevé par des tiers.

Pour percevoir ces allocations familiales pour un enfant à charge, il faut donc être parent isolé ou un tiers et avoir la charge effective de l'éducation de l'enfant de moins de 20 ans. Dans le cas d'un remariage par exemple, l'allocation cessera d'être versée. Le versement de l'allocation de soutien familial est limité par un plafond : les revenus mensualisés de l'enfant concerné ne doivent pas excéder 857 €. Le montant de l'allocation est en 2014 de 90,40 € par mois et par enfant et peut être porté à 120,54 € si l'enfant est privé de l'aide des deux parents.

La demande pour percevoir ces allocations familiales pour un enfant est à effectuer auprès de la Caisse d'allocations familiales ou de la Mutualité sociale agricole le cas échéant dès la survenue de l'événement (décès, abandon, etc.).

Les autres articles sur les aides familiales