L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH), se constitue d’une allocation de base, qui peut faire l’objet d’un complément selon les cas. L’AEEH est une allocation qui a pour but de compenser les frais de soins et d’éducation dispensés à un enfant handicapé. Le bénéficiaire de l’allocation est la personne qui a l’enfant à sa charge.

Dans cet article, nous vous proposons de faire le point sur l’allocation de base de l’AEEH : ses conditions d’octroi, son montant, son cumul avec d’éventuelles autres aides, etc.

Que faut-il savoir sur l’allocation de base de l’AEEH ?

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) est une aide en faveur des soins et de l’éducation apportés à un enfant handicapé. Le handicap d’un enfant est non seulement une épreuve, parfois terrible à traverser, mais il constitue aussi de nombreuses dépenses auxquelles tous les foyers ne peuvent pas forcément faire face. 

L’allocation de base de l’AEEH se base sur le coût quotidien du handicap de l’enfant, l’embauche d’une aide humaine et l’éventuelle cessation ou diminution d’activité professionnelle de l’un des deux parents dans le cas où le handicap nécessite réellement une présence accrue auprès de l’enfant.

Pour pouvoir bénéficier de l’AEEH, l’enfant handicapé doit être âgé de moins de 20 ans et supporter un taux d’incapacité qui soit au moins de 50 %. L’enfant et la personne ayant l’enfant à charge doivent résider en France de manière continue et permanente. L’enfant ne doit pas non plus vivre dans un internat avec prise en charge intégrale des frais de séjour par l’Assurance Maladie, le département ou l’État. Enfin, il ne doit pas non plus toucher des revenus professionnels supérieurs à 55% du SMIC mensuel brut, soit 846,68€. Dès lors que l’enfant handicapé perçoit une rémunération supérieure à 55 % du SMIC mensuel, l’AEEH cesse d’être versée.

En plus de l’allocation de base, six autres catégories de prestations peuvent s’ajouter selon la gravité du handicap et ses conséquences au quotidien.

Et qu’en est-il du montant de l’allocation de base de l’AEEH ? Celui-ci est de 132,61€ par mois.

Bon à savoir : l’ordonnance du 25 mars 2020 relative à l’état d’urgence sanitaire Covid-19 prévoit que les bénéficiaires de l’allocation de base de l’AEEH dont les versements se terminaient entre le 12 mars et le 31 juillet 2020 soient renouvelés automatiquement. Cela concerne également d’autres aides relatives à la prise en charge du handicap : l’AAH, la PCH et la CMI.

Peut-on cumuler l’allocation de base de l’AEEH avec d’autres prestations et aides sociales ?

L’AEEH en tant qu’allocation de base peut recevoir un complément selon les catégories de handicap. Mais l’AEEH peut aussi se cumuler avec d’autres prestations en matière de handicap, comme la PCH, prestation de compensation du handicap, ainsi que d’autres prestations familiales.

Les autres articles sur les aides familiales