L’AEEH, allocation d’éducation de l’enfant handicapé, se constitue d’une allocation de base, qui peut faire l’objet d’un complément selon les cas. L’AEEH est une allocation qui a pour but de compenser les frais de soins et d’éducation dispensés à un enfant handicapé. Le bénéficiaire de l’allocation est la personne qui a l’enfant à sa charge.

AEEH : Allocation d’éducation de l’enfant handicapé

L’AEEH, allocation d’éducation de l’enfant handicapé, est une aide qui doit être demandée par tout parent ou tuteur légal d’un enfant atteint d’un handicap, afin de bénéficier d’une compensation financière sur tous les soins et les frais d’éducation qui sont nécessaires pour l’enfant. Pour bénéficier de cette prestation, l’enfant concerné par la demande doit être âgé de moins de 20 ans et être reconnu handicapé à un taux minimum de 50 %. La famille doit également résider de façon stable sur le territoire français et en apporter la preuve si besoin.

Différentes catégories existent afin de répondre aux divers besoins selon le handicap. Ces catégories ouvrent droit à des montants supérieurs, comme l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, compléments de 2ème catégorie, qui cumule une aide aux parents isolés.

AEEH : Allocation d’éducation de l’enfant handicapé, les compléments 2ème catégorie

Les compléments de 2ème catégorie de l’AEEH s’appliquent si l’un des deux parents se voit contraint de diminuer son temps de travail effectif de 20 % ou plus en comparaison d’un travail à temps plein. Ou si le handicap nécessite une aide humaine à hauteur de 8 heures hebdomadaires, ou si les dépenses liées au handicap sont d’au moins 387,03 €.

A ce moment là, le montant de l’allocation de base de l’AEEH et des compléments de 2ème catégorie s’élèvera à 387,03 €. Auquel peut s’ajouter une allocation de parent isolé de 51,87 €.

Les autres articles sur les aides familiales