L'allocation de soutien familial (ou ASF) est une aide sociale qui s'adresse aux parents isolés ayant au moins un enfant à charge mais aussi aux personnes ayant recueilli un enfant (qui à ce moment là peuvent être en couple).

Qui peut bénéficier de l'allocation de soutien familial ?

Cette allocation de soutien familial, versée par la Caisse d'allocations familiales (Caf), est destinée aux parents résidant en France élevant seul un ou plusieurs enfants (considérés comme enfants à charge) ou aux personnes ayant recueilli un enfant qui aurait été abandonné ou non reconnu par au moins l'un de ses parents. Le demandeur de l'allocation de soutien familial doit prouver qu'il a la charge effective de l'enfant, en d'autres mots qu'il suive l'éducation de celui-ci et vive avec lui. Si le bénéficiaire se (re)marie — ou signe un pacte civil de solidarité (Pacs), la Caisse d'allocation familiale stoppera le versement de cette allocation.

Quel est le montant de l'allocation de soutien familial ?

Le ou les enfants à charge doivent avoir moins de 20 ans et ne bénéficier de revenus supérieurs à 857 € par mois (plafond en 2012). Le versement de l'allocation de soutien familial étant mensualisé, le non-versement en cas de revenus de l'enfant supérieurs à 857 € est limité aux mois « excédentaires ». Attention, ceci est valable pour un enfant salarié. Dans le cadre des emplois saisonniers ou étudiants, le calcul est quelque peu différent. Ainsi, l'année est découpée en deux semestre (du 1er octobre au 31 mars et du 1er avril au 30 septembre) et il faut alors diviser le total des rémunérations sur chaque période par 6. Ainsi, le parent d'un étudiant ayant gagné 1500 € en juillet et en août (donc à deux reprises au-dessus du plafond de 857 €) pourra recevoir l'allocation puisque les revenus seront de 3000 € pour le semestre, soit 500 € par mois, en dessous du plafond.

Le montant de l'allocation est de 89,34 € par mois et par enfant en 2012 si celui-ci est privé de l'aide d'un parent et de 119,11 € dans le cas où l'aide des deux parents est absente.

Autres informations utiles concernant l'allocation de soutien familial

La Caisse d'allocations familiales peut versée sous forme d'avance l'allocation de soutien familial en cas de non versement d'une pension alimentaire. En contrepartie, la Caf peut engager toute action nécessaire afin de recouvrer la-dite pension alimentaire, quel que puisse être l'avis du parent, puis récupérer les sommes avancées.

Dans l'attente d'une décision de justice fixant le montant d'une pension alimentaire, l'allocation de soutien familial peut être versée pendant 4 mois. La demande doit être adressée dès l’apparition de la situation (décès, abandon, etc.) auprès de la Caisse d'allocations familiales ou de la Mutualité Sociale Agricole. L'allocation de soutien familial sera versée alors immédiatement après acceptation.

Les autres articles sur les aides familiales