L’AEEH, allocation d’éducation de l’enfant handicapé, se constitue d’une allocation de base, qui peut faire l’objet d’un complément selon les cas. L’AEEH est une allocation qui a pour but de compenser les frais de soins et d’éducation dispensés à un enfant handicapé. Le bénéficiaire de l’allocation est la personne qui a l’enfant à sa charge.

AEEH : Allocation d’éducation de l’enfant handicapé

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, AEEH, a pour objet de faciliter les dépenses qui découlent de la situation de handicap comme la mise en place d’adaptations au sein du foyer familial. Mais cette allocation prend également en compte le besoin en aide médicale ou de surveillance qui amène à employer une personne pour des temps de travail parfois conséquents.

L’AEEH, allocation d’éducation de l’enfant handicapé, prend aussi en compte les situations ou l’un ou l’autre des parents à du cesser son activité professionnelle pour s’occuper à plein temps de l’enfant.

Pour bénéficier de cette aide, la famille demandeuse doit résider en France de façon stable. L’enfant pour lequel l’allocation est demandée doit avoir moins de 20 ans, et se trouver à un niveau d’invalidité évalué à 50 %.

Selon les besoins nécessaires au bon développement de l’enfant, l’AEEH peut faire l’objet d’un complément financier. Ces niveaux sont répartis en 6 catégories, dont l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, complément de 1ère catégorie.

AEEH : Allocation d’éducation de l’enfant handicapé, le complément 1ère catégorie

Après étude des coûts mensuels de soin et d’éducation apportés à l’enfant handicapé, et selon la gravité reconnue du handicap, si les dépenses excèdent le montant de 223,44 €, alors le montant de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé sera majoré du montant du complément de 1ère catégorie. La totalité de l’AEEH sera alors de 223,44 € par mois.

Les autres articles sur les aides familiales