La caisse d’allocations familiales propose différents prêts à ses allocataires dans le but d’améliorer les conditions de vie du foyer et l’habitat en général. Parmi ces prêts, le PAH, prêt à l’amélioration de l’habitat peut être accordé aux allocataires qui souhaitent procéder à des travaux de rénovation en termes de réparations, assainissement, et isolation thermique. Ce prêt peut être accordé à l’allocataire qu’il soit propriétaire ou locataire de sa résidence principale.

Qui peut demander ce prêt ?

Le prêt caf est destiné aux personnes qui font déjà partie des allocataires de la caf. Toutefois, certaines personnes ne peuvent y prétendre en fonction des prestations déjà perçues. Ainsi, les bénéficiaires de l’Als, allocation de logement sociale, Apl, allocation personnalisée au logement, Aah, allocation adulte handicapé, et Rsa, revenu de solidarité active ne pourront demander à profiter d’un prêt caf.

Montant et conditions

Le prêt caf pour l’amélioration de l’habitat peut couvrir jusqu’à 80 % des dépenses prévisionnelles de travaux avec un plafond de 1 067,14 €. Le prêt caf bénéficie d’un taux d’intérêt exceptionnel de seulement 1 % ! Les mensualités de remboursement du prêt s’étalent sur 3 ans au maximum, en 36 mensualités égales. La première moitié du prêt caf est versé lors de la signature et de l’acceptation du devis émis par la société ou l’artisan qui va réaliser les travaux. La seconde moitié de la somme accordée au titre du prêt sera versée à la fin des travaux d’amélioration de l’habitat en justifiant la prestation par une facture en bonne et due forme.

Le Pala

Une autre forme de prêt caf existe avec le Pala, prêt à l’amélioration du lieu d’accueil. Ce prêt est destiné à permettre aux assistantes maternelles d’améliorer leur résidence qui est le lieu d’accueil principal des enfants en bas âges qui sont en garde.

Les autres articles sur les aides au logement