L’Eco PTZ, est un prêt à taux zéro en faveur des travaux qui s’orientent sur une amélioration des consommations d’énergie des logements anciens. L’éco prêt à taux zéro n’est pas délivré sous conditions de ressources, mais, comme tout prêt, il nécessite un dossier de financement étudié par l’organisme prêteur.

Quels logements sont concernés par l’Eco PTZ, prêt à taux zéro ?

Pour bénéficier de l’éco prêt à taux zéro, le demandeur doit être propriétaire de son logement, et celui-ci doit être occupé à titre de résidence principale par lui-même ou un locataire. Le logement doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990. Dans le cas des copropriétés, l’éco PTZ peut également être attribué lors des travaux sur des parties communes ou des équipements collectifs ou encore sur les parties privatives à usage commun. Il en va donc ainsi des chaudières collectives ou des fenêtres.

Dans tous les cas, l’éco prêt à taux zéro est destiné à financer des améliorations de l’habitat qui doivent permettre un gain réel en termes de consommation énergétique dans le logement.

Conditions de ressources pour bénéficier de l’éco prêt à taux zéro

Aucune condition de ressources n’est prise en compte pour l’attribution de l’éco prêt à taux zéro. Les foyers prévoyant des améliorations de leur logement quant à la consommation d’énergie peuvent en bénéficier quels que soient leurs revenus. Toutefois, comme tout prêt, l’éco PTZ se présente sous la forme d’un dossier de demande qui sera étudié par l’établissement bancaire afin de vérifier les capacités de remboursement de l’emprunteur.

Montant et formalités de l’éco prêt à taux zéro

L’éco PTZ ne pourra excéder le montant total de 30 000 €. Comme son nom l’indique, ce prêt ne génère aucun intérêt bancaire à régler. Dans son dossier, le demandeur devra fournir un devis des travaux prévus.

Les autres articles sur les aides au logement