Vous souhaitez réaliser des travaux dans votre logement avec pour objectif d’améliorer sa consommation d’énergie ? Vous vous demandez s’il existe des aides pour vous permettre de financer plus facilement ces travaux ? Nous vous recommandons de vous intéresser d’un peu plus près à l’éco-prêt à taux zéro.

La réponse à toutes vos questions se trouve dans cet article :

  • En quoi consiste ce prêt à taux zéro ?
  • Qui peut en bénéficier ?  
  • Quel est le montant de cette aide financière ?

Qu’est-ce que l’éco PTZ ?

L’éco PTZ est un prêt à taux zéro en faveur des travaux qui s’orientent sur une amélioration des consommations d’énergie des logements anciens. 

Quelles sont les conditions d’obtention de l’éco-prêt à taux zéro ?

Pour bénéficier de l’éco prêt à taux zéro, le demandeur doit être propriétaire de son logement. Ce dernier doit être occupé à titre de résidence principale par lui-même ou un locataire. Le logement doit avoir été construit depuis plus de 2 ans. 

Dans le cas des copropriétés, l’éco PTZ peut également être attribué lors des travaux sur des parties communes ou des équipements collectifs ou encore sur les parties privatives à usage commun. Il en va donc ainsi des chaudières collectives ou des fenêtres.

Dans tous les cas, l’éco prêt à taux zéro est destiné à financer des améliorations de l’habitat qui doivent permettre un gain réel en termes de consommation énergétique dans le logement.

Et qu’en est-il des conditions de ressources ?

Aucune condition de ressources n’est prise en compte pour l’attribution de l’éco-prêt à taux zéro. Les foyers prévoyant des améliorations de leur logement quant à la consommation d’énergie peuvent en bénéficier quels que soient leurs revenus. Toutefois, comme tout prêt, l’éco PTZ se présente sous la forme d’un dossier de demande qui sera étudié par l’établissement bancaire afin de vérifier les capacités de remboursement de l’emprunteur.

Quel est le montant de l’éco PTZ ?

Selon les travaux financés, le montant maximum de l’éco-PTZ est compris entre 7 000 et 30 000 €. Quelle que soit la nature des travaux engagés, ce prêt doit être remboursé en 15 ans maximum.

Voici le montant à ne pas dépasser en fonction de la nature de l’amélioration :

  • Travaux d’isolation et/ou installation d’équipements (isolation de la toiture, isolation des murs donnant sur l’extérieur, installation d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable…) : 30 000 € maximum

Ainsi, pour une simple action sur les parois vitrées, le montant de l’éco-PTZ est de 7 000€. Pour un bouquet de 2 travaux, le montant peut atteindre 25 000€.

  • Amélioration du niveau de performance énergétique globale : 30 000€ maximum
  • Réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif : 10 000€ maximum

Bon à savoir : quelle que soit la nature des travaux que vous souhaitez réaliser à votre domicile, ces derniers doivent obligatoirement être effectués par une entreprise certifiée RGE (c’est-à-dire un organisme garant de l’environnement). Sur cette page, vous trouverez un annuaire des professionnels certifiés RGE.

Comment demander un éco-prêt à taux zéro ?

Pour obtenir un éco-PTZ, il faut que vous remplissiez 2 formulaires qui se trouvent sur cette page : un document Emprunteur et un document Entreprise. Certains justificatifs devront être joints aux 2 formulaires. Vous pourrez ensuite déposer votre dossier à la banque de votre choix. 

Les autres articles sur les aides au logement