L’allocation spécifique de solidarité est destinée aux personnes en recherche d’emploi qui ont vu leur indemnisation au titre de l’allocation de retour à l’emploi prendre fin pour une raison de durée limitée. L’allocation spécifique de solidarité est délivrée sous certaines conditions. Son maintien est directement dépendant d’une réelle recherche d’emploi.

Les informations pratiques de l’allocation spécifique de solidarité

L’allocation spécifique de solidarité, tout comme l’allocation de retour à l’emploi, se présente sous la forme d’un montant journalier. L’allocation spécifique de solidarité peut être versée à taux plein ou à taux réduit selon les ressources du demandeur de cette aide.

Cette aide est versée de façon mensuelle par le Pôle emploi et ne peut faire l’objet d’aucune saisie ni cession financière.

L’allocation spécifique de solidarité à taux plein

Le montant journalier de l’allocation spécifique de solidarité est défini à 15,63 € par jour. Ce montant journalier est multiplié par le nombre de jours calendaire, et non pas de jours ouvrés ou ouvrables, afin de donner le montant mensuel qui sera versé. Un mois de 30 jours donnera donc une allocation spécifique de solidarité au montant de 468,90 €.

Pour que l’allocation spécifique de solidarité soit versée à taux plein, les ressources de l’allocataire demandeur devront être inférieures à 625,20 € pour une personne  vivant seule. Et en dessous de 1 250,40 € pour un couple.

L’allocation spécifique de solidarité à taux réduit

Le montant de l’allocation spécifique de solidarité sera au taux réduit si l’allocataire seul dispose de ressources mensuelles comprises entre 625,20 € et 1 094,10 €. Dans ce cas, le montant de l’allocation spécifique de solidarité sera égal à la différence entre le forfait de 1 094,10 € et les revenus de l’allocataire. Pour un couple, la tranche est fixée entre 1 250,40 € et 1 719,30 €.

Les autres articles sur l'ARE