Lorsqu’un demandeur d’emploi suit une formation prise en charge par Pôle emploi, il peut demander à bénéficier de l’AFAF, aide aux frais associés à la formation, afin d’obtenir une participation financière sur le coût engendré par la formation.

Dans quels cas peut-on bénéficier de l’AFAF ?

L’aide aux frais associés à la formation s’adresse à tous les demandeurs d’emploi, indemnisés ou non au titre de l’allocation de retour à l’emploi (ARE) qui suivent une action de formation conventionnée (AFC) ou une action de formation préalable au recrutement (AFPR). Ces actions de formation doivent être gérée par Pôle emploi et s’inscrire dans le projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) du demandeur d’emploi.

Que prend en charge l’AFAF ?

L’AFAF prend en charge les frais de transport du stagiaire à la formation, si l’entreprise où il se forme en interne, ou le centre de formation où il se forme en externe, est à un distance aller/retour minimale de 60 kms du domicile personnel du bénéficiaire. Les frais de restauration peuvent également être pris en charge comme les frais éventuels d’hébergement.

Il n’est généralement pas envisageable de cumuler des frais de déplacement et des frais d’hébergement dans le cadre de l’aide aux frais associés à la formation.

Quel est le montant de l’AFAF ?

Le montant mensuel maximum de l’aide aux frais associés à la formation est de 665 €. Sur la globalité de la formation, l’AFAF ne pourra excéder la somme de 2 500 €.

Les frais de transport sont indemnisés à hauteur de 20 centimes du kilomètre à partir du 61éme kilomètre parcouru quotidiennement. L’aide aux frais de restauration est d’un montant forfaitaire de 6 € par jour de formation. Quant aux frais d’hébergement, une aide de 30 € par nuit est allouée.

Les autres articles sur les démarches envers l'emploi