Couramment appelée "taxe télé" ou "taxe audiovisuelle", il s’agit en réalité de la contribution à l'audiovisuel public. Cet impôt est utilisé pour supporter tout le réseau de chaînes publiques en France : France 2, France 3, France 4 ou encore France Ô. Suite à la loi qui interdit les publicités commerciales sur les chaînes publiques après 20 heures, cette contribution est vitale pour le bon fonctionnement de ces dernières.

Quel est le montant de la taxe télé ?

La contribution à l'audiovisuel public est fixée à 138 euros pour les foyers de France métropolitaine et à 88 euros pour les foyers des départements et territoires d'Outre-Mer pour l'année 2020. Cette contribution est redevable annuellement. Depuis quelques années, elle est intégrée au prélèvement de la taxe d'habitation. Ainsi, sauf cas exceptionnel d'exonération, tous les foyers imposables par la taxe d'habitation et disposant d'un équipement de réception de la télévision sont redevables de la Contribution à l'audiovisuel public.

Qui doit s’acquitter de la contribution à l’audiovisuel public ?

La notion d'équipement de réception de télévision est vaste. Ainsi, il s'agit aussi bien d’une télévision que d'un équipement apparenté comme un simple lecteur de DVD. Si vous ne possédez aucun de ces équipements, vous devez le signaler directement sur votre déclaration de revenus en cochant la case correspondante. Des contrôles ponctuels peuvent alors être réalisés directement chez vous pour vérifier que vous ne disposez effectivement d'aucun de ces appareils. Une amende de 150 euros (soit plus que le montant annuel de la contribution à l'audiovisuel public) sanctionne toute fausse déclaration.

Concernant les foyers disposant de plusieurs télévisions ou équipements apparentés, une seule contribution à l'audiovisuel public est redevable. De la même manière, les foyers disposant d'une résidence secondaire équipée de tels appareils ne doivent s'acquitter que d'une seule contribution. La situation est bien évidemment la même pour les foyers composés de plus d'une personne. Pour toute réclamation, il faut s'adresser directement au centre des finances publiques de son lieu de résidence.

Comment savoir si je suis exonéré de la taxe télé ?

Certaines personnes sont exonérées de la taxe télé. Nous avons d’ailleurs consacré un article entier à l’exonération de la contribution à l’audiovisuel public. Pour résumer, voici les personnes qui n’ont pas à s’acquitter de la taxe audiovisuelle :

  • Les personnes exonérées ou totalement dégrevées de la taxe d’habitation
  • Les particuliers dont le revenu fiscal de référence est égal à 0
  • Les personnes âgées de 80 ans ou plus qui bénéficiaient de l’exonération de la redevance audiovisuelle avant 2005. 
  • Les personnes handicapées ou qui hébergent une personne handicapée à condition que le contribuable soit déjà exonéré de contribution à l’audiovisuel public avant 2005. 

Les autres articles sur les impôts locaux